Notre Tribune de Janvier 2018 : La Crêche des Calinous : Un exemple de mauvaise gestion municipale

Réussir Ensemble Rillieux n’est pas opposé systématiquement à la délégation de service à une entreprise privée. Quand il y a un intérêt financier, quand un investissement est trop important pour être supporté seul par la commune et quand la commune n’a pas les compétences humaines, cela peut être une bonne solution.

Mais ce que VINCENDET fait de la crèche municipale des Calinous est un AVEU DE MAUVAISE GESTION. Cette crèche a fait l’objet d’un audit en 2015 et présente un taux de remplissage faible puisqu’il ne dépasse pas les 60% alors qu’il y a une demande forte de garde d’enfants. Il y a donc besoin d’améliorer son fonctionnement, autant en termes d’amplitude d’horaire que de politique d’accueil. Or il a été décidé lors du conseil municipal du 21 décembre que la gestion des Calinous serait dorénavant réalisée par une entreprise privée.

Ce désinvestissement de la commune sur ce secteur de la petite enfance est alarmant ! Une crèche publique est attentive aux besoins des usagers en proposant un accueil modulable des enfants et fait passer la rentabilité au second plan. Une entreprise privée va faire d’abord rechercher la rentabilité et proposer souvent des contrats moins souples, elle sera moins attentive aux conditions sociales des parents. Ce sont donc deux philosophies différentes !

Alors quel intérêt si les Rilliards y perdent ? AUCUN. Mais notre maire pourra afficher une diminution des dépenses du personnel ! UN TOUR DE PASSE-PASSE FINANCIER AU DETRIMENT DES RILLIARDS !

Jean-Christophe Darne et Catherine Ravat