Notre Tribune de février 2017 : La Démocratie se batit sur le dialogue

LA DEMOCRATIE SE BATIT SUR LE DIALOGUE, PAS SUR L’INVECTIVE.

Déjà dans cette tribune, il nous est arrivé de noter que les espaces de discussion à Rillieux-la-Pape ont été cadenassés. Ce constat, nous le faisons encore alors même que les espaces d’expression sont multipliés, tout spécialement grâce au numérique. Les vœux du maire sont disponibles en ligne mais il est impossible de débattre avec lui lors du conseil municipal. Lors de réunions publiques, il est possible de s’exprimer mais toute divergence est tournée en ridicule. Un reportage de France 2 est l’occasion de multiples altercations masquant le fond du problème et les actions à mener. Le projet d’un fast-food tourne au pugilat via les réseaux sociaux et la presse, manquant de dignité et ne permettant pas d’apporter une réponse constructive.

Nous sommes dans l’opposition et bien sûr, il nous arrive de nous opposer. NOTRE ROLE EST DE FAIRE ENTENDRE SOUVENT UN POINT DE VUE DIFFERENT. Tout au long de nos interventions, nous nous efforçons d’informer, de critiquer, d’être force de proposition mais sans jamais nous départir de la politesse que la démocratie instaure entre les parties. EST-CE PARCE QUE NOUS SOMMES LES SEULS A NOUS PREOCCUPER DAVANTAGE DE LA VILLE QUE D’UNE CARRIERE POLITIQUE ?

Ce ne sont pas les postures, les effets de style et le manque de respect qui permettent de construire Demain pour notre commune.

Catherine Ravat et Jean Christophe Darne.

Retrouvez les autres tribunes des mois précédent en cliquant ici