Notre Tribune d’Octobre 2016

ALERTE : les services aux Rillards diminuent !

Alors que la communication de la nouvelle équipe municipale se concentre sur les constructions, les services pour les Rillards diminuent ou manquent de cohérence.

Pour preuve, la ligne C5 s’arrête maintenant à Cordelier, alors que le terminus était historiquement situé à Bellecour. Ce raccourcissement de ligne désavantage les usagers qui devaient prendre une correspondance : par exemple pour aller à Sainte Foy le temps de trajet est augmenté d’un tiers. Le maire est resté indifférent à ce changement initié par le SYTRAL.

La poste de Crépieux a fermé tout l’été. Ce service de proximité n’était donc plus disponible. Même le distributeur était alimenté de manière aléatoire. La population de ce quartier a été pénalisée.

Ces derniers mois, des commerces emblématiques de la commune ont disparu ; la parfumerie du Bottet, la pâtisserie des Verchères, le supermarché du centre Europe, etc… Dans le même temps une nouvelle boulangerie s’est ouverte au rond-point Charles de Gaulle alors qu’il en existe déjà beaucoup à proximité et dans la commune.

La municipalité n’insuffle aucune dynamique commerciale.

Les restructurations des bâtis doivent s’accompagner d’actions pour le maintien d’une offre diversifiée de services aux habitants, sous peine de faire de Rillieux-la-Pape une ville dortoir.

Pour Alexandre Vincendet, il est plus facile de céder aux sirènes du paraître que d’agir au service de TOUS.

Catherine Ravat et Jean Christophe Darne.

Retrouvez les autres tribunes des mois précédent en cliquant ici