Notre Tribune d’Octobre 2016

ALERTE : les services aux Rillards diminuent !

Alors que la communication de la nouvelle équipe municipale se concentre sur les constructions, les services pour les Rillards diminuent ou manquent de cohérence.

Pour preuve, la ligne C5 s’arrête maintenant à Cordelier, alors que le terminus était historiquement situé à Bellecour. Ce raccourcissement de ligne désavantage les usagers qui devaient prendre une correspondance : par exemple pour aller à Sainte Foy le temps de trajet est augmenté d’un tiers. Le maire est resté indifférent à ce changement initié par le SYTRAL.

La poste de Crépieux a fermé tout l’été. Ce service de proximité n’était donc plus disponible. Même le distributeur était alimenté de manière aléatoire. La population de ce quartier a été pénalisée.

Ces derniers mois, des commerces emblématiques de la commune ont disparu ; la parfumerie du Bottet, la pâtisserie des Verchères, le supermarché du centre Europe, etc… Dans le même temps une nouvelle boulangerie s’est ouverte au rond-point Charles de Gaulle alors qu’il en existe déjà beaucoup à proximité et dans la commune.

La municipalité n’insuffle aucune dynamique commerciale.

Les restructurations des bâtis doivent s’accompagner d’actions pour le maintien d’une offre diversifiée de services aux habitants, sous peine de faire de Rillieux-la-Pape une ville dortoir.

Pour Alexandre Vincendet, il est plus facile de céder aux sirènes du paraître que d’agir au service de TOUS.

Catherine Ravat et Jean Christophe Darne.

Retrouvez les autres tribunes des mois précédent en cliquant ici

Retour sur le conseil Municipal du 29 septembre 2016

Impressions, impressions…..

Ce n’est pas la foule des grands jours, mais l’ambiance est là : de tous côtés, on se promène, on s’interpelle, on s’embrasse…. ; Monsieur le Maire calme le jeu en annonçant un Conseil Municipal

porteur d’importants projets d’avenir qu’il appelle à étudier dans la sérénité. La sérénité….. ?! A suivre !

La mise à jour des effectifs suscite le premier débat : avec le recrutement de 4 policiers supplémentaires, portant l’effectif total à 27 (contre 13 en 2014 …). Ferme et calme, Jean-Christophe DARNE, tout en reconnaissant les progrès de la tranquillité sur Rillieux-la-Pape, fait une comparaison avec d’autres villes de même importance, mais ayant des polices nettement moins nombreuses : ne serait-il pas plus judicieux de mettre l’accent sur la sensibilisation, l’éducation, en soutenant le travail des Associations travaillant dans ce sens, comme les Centres sociaux ??

L’opposition s’abstient sur ce rapport.

Un autre dossier très important, suscite de multiples échanges : il s’agit du Nouveau Programme National de Renouvellement Urbain, appelé ANRU 2, que Monsieur le Maire présente : il y a là des projets lourds, pour 10 à 15 ans, qui, avec l’aide de l’état enfin accrue pour Rillieux-la-Pape, devraient permettre la rénovation complète du quartier des Alagniers, le plus délaissé et le plus pauvre quartier de la ville, la rénovation des groupes scolaires, l’aide aux commerces, au Centre Culturel du Bottet, les liaisons entre quartiers, etc … 1000 démolitions, 1800 reconstructions, des centaines d’emplois crées …. bref, un projet majeur. Catherine RAVAT, tout en se réjouissant de ce grand projet, insiste sur la question des commerces, aujourd’hui saupoudrés, fragiles et elle insiste surtout sur la nécessité absolue de la concertation avec les habitants. Les autres oppositions appuient ces remarques. Le Maire se veut rassurant : il y aura des réunions publiques, des études sont déjà engagées sur la redynamisation des commerces, la création de restaurants, de cafés etc… A suivre donc !

Le dossier est approuvé à l’unanimité.

Mais la présentation du dossier suivant concernant le renouvellement de la convention avec le Comité de Jumelage, ne suscite pas du tout la même adhésion :Jean-Christophe DARNE y dénonce une reprise en mains autoritaire par la Mairie, suscitant ainsi beaucoup de trouble, remarque soutenue par les élus de La Gauche Unie. L’adjoint à la Culture s’efforce en vain, de rassurer et d’expliquer qui fait quoi…

L’opposition s’abstient.

En accord avec Monsieur le Maire, à la toute fin du Conseil, Jean-Christophe DARNE propose un voeu, concernant l’arrêt du bus C5 aux Cordeliers : constatant que le Sytral n’a pas tenu son engagement de maintenir l’arrêt de cette ligne à Bellecour, entraînant ainsi beaucoup de gêne aux usagers.

Le Conseil Municipal demande au Sytral de revenir au circuit initial et de tenir sa promesse . Chacun rajoute son grain de sel pour soutenir cette proposition. Sur ce point, l’unanimité est touchante !

Mais oui, vous avez bien entendu ! Pas une chicane, pas un débordement mais des débats fermes et respectueux …

Il est 21h30, chacun s’ébroue, un peu étonné… ravi ??? OUI, c’est beaucoup mieux ainsi !

Alors, au 16 Novembre, prochain Conseil Municipal.

Catherine LASSERRE