Notre Tribune de Juillet 2016

IMPOSSIBLE DIALOGUE !

Depuis deux ans, chacun constate que le débat est impossible avec Monsieur Vincendet.

Les réunions de bilan de mandat qu’il organise ne font déplacer que très peu de monde sauf à Rillieux Village où les habitants sont venus nombreux protester contre les problèmes de circulation et l’urbanisation.

Même la réunion sur la rénovation du quartier du Bottet n’a fait déplacer que quelques habitants alors qu’ils sont des centaines à être concernés !

Est-ce à dire que personne n’a plus rien à dire à Rillieux-la-Pape ? Les habitants seraient devenus muets ? Béats devant la gestion de la municipalité ?

NON ! Par exemple, l’Assemblée Générale du Centre Social a réuni plus de cent personnes. Les derniers lieux d’expressions qui restent, sont les collectifs citoyens et les associations.

Ces différences s’expliquent par l’incapacité qu’a le maire de construire avec les habitants. Il ne sait qu’imposer ce qu’il a décidé par avance, en dehors de toute concertation. Ce fonctionnement autocratique décourage la participation et rend toute tentative de débat vaine.

Cela va à contre-courant des Conseils Citoyens, pour lesquels, Hélène Geoffroy, Secrétaire d’Etat à la Ville, vient d’allouer 7 millions d’euros.

Les affaires de la cité concernent tous les habitants et les échanges doivent être possibles. Il s’agit de construire AVEC les habitants, ni CONTRE, ni A LA PLACE. Monsieur Vincendet saura-t-il être à l’écoute de ses administrés ? C’est mal parti !

Catherine Ravat et Jean Christophe Darne.

Retrouvez les autres tribunes des mois précédent en cliquant ici