Des «conseils citoyens» à …. Un «Conseil citoyen» de Rillieux-la-Pape.

La loi de programmation pour la ville et la cohésion sociale, du 24 février 2014, n’a pas  « fait le buzz » espéré et pourtant, elle le méritait bien !

En créant dans tous les quartiers prioritaires de la politique de la ville (une grosse centaine de villes concernées dont Rillieux) des conseils citoyens, elle propose une offre particulièrement poussée de démocratie participative. Ces conseils citoyens, totalement autonomes, peuvent en effet  décider librement de leur organisation, de leur fonctionnement, des sujets étudiés quels qu’ils soient .Ils participent en outre, à l’élaboration, au suivi, à l’évaluation des contrats de ville. Enfin, ces conseils citoyens ,soucieux d’impliquer le plus possible d’habitants, en particulier, les femmes et les jeunes, disposent de locaux, de moyens financiers, de formations, de temps, et peuvent, s’ils le désirent, élaborer et conduire des projets locaux…

Bref, un exemple remarquable de Démocratie Participative allant jusqu’à la co-construction et permettant aux habitants d’être des citoyens  pleinement actifs dans leur quartier.

Alors, à Rillieux-la-Pape, comment cette loi allait-elle se décliner ?

La ville dispose en effet de plusieurs quartiers  prioritaires  dans la ville nouvelle et a, depuis nombre d’années, une tradition solide de Démocratie Participative. Avec ses comités consultatifs et ses 9 comités de quartier ,Rillieux n’a cessé  de renforcer et d’améliorer cette démarche, les résultats construits avec les habitants en témoignent: ainsi à Vancia, l’aménagement du Champ du Roy et le sentier botanique; à Rillieux-Village, un plan de circulation, l’arboretum du parc Brosset, la construction de l’école et du gymnase ,en partenariat avec la Roue ; à Crépieux, participation à l’étude sur le réaménagement de la Place Canellas ; à la Velette, aménagement du Parc des Horizons….. Créations d’aires de jeux, de fêtes de quartier…on pourrait multiplier les exemples de cette fructueuse implication des comités de  quartier.

Or, très vite, depuis le printemps 2014,les comités de quartier et  la majorité des comités consultatifs ont disparu sans rien pour les remplacer. C’est dire notre attente et notre impatience! Nous avons  donc attendu longtemps … mais enfin la nouvelle est tombée: Le Conseil Municipal du 24 septembre 2015 l’a voté : il y aura à Rillieux …UN Conseil Citoyen !! Un ??

la loi ne prévoit-elle pas un conseil  par quartier prioritaire? Mais ne nous fâchons pas si vite , Ecoutons la suite ! «un Conseil Citoyen étendu à la totalité du territoire, inaugurant un dispositif  expérimental  permettant  de renouveler le mode de consultation des habitants par la création de  Focus groupes » …

C’est vrai que ce terme fait moderne, dynamique, moins classique ou ringard ( ?) que nos anciens comités… ! Ces focus groupes  rassemblant  12 personnes au maximum, volontaires ou tirées au sort,…. Tiens, pourquoi 12 seulement? Combien en faudra-t-il pour retrouver les 300 personnes au moins assistant  aux comités de quartier ?

Ces focus groupes donc, seront des « groupes thématiques débattant d’un seul  sujet », la liste des sujets ainsi soumis à débat, ayant été au préalable choisie et hiérarchisée  par un comité de sélection dans  lequel la Municipalité  interviendra. Les Focus Groupes débattront donc, feront éventuellement des propositions concrètes ,et seront ensuite….dissous.

Les habitants seront-ils alors invités à participer au suivi, à la construction  de leurs propositions ?…

NON ! La chose est claire, ces Focus Groupes sont purement «consultatifs»

Une démarche  consultative, confiée à des Focus Groupes éphémères, privés de tout regard sur la suite de leurs  réflexions, elles-mêmes bien encadrées ……

Où est donc l’esprit de la loi de février 2014?

Non, décidément, cela ne saurait convenir: Rillieux mérite mieux !