Retour sur le conseil municipal du 24 septembre 2015

Nos élusIMPRESSIONS, IMPRESSIONS, IMPRESSIONS….

par Catherine Lasserre

(avec les liens en rose sur les interventions de nos élus).

 

Comme d’habitude, il y a beaucoup de monde, et pas assez de sièges. Le Conseil Municipal deviendrait-il « un must » de la saison rilliarde ?

Monsieur le Maire ouvre la séance avec une introduction très longue, émaillée de piques acides à l’adresse de l’opposition. On attend la possibilité d’une réponse, mais….

Le règlement ne prévoit pas de droit de réponse ! Ainsi, le ton est donné, les propos se font de plus en plus vifs et querelleurs avec l’ancien Maire qui, finalement, dans une belle cacophonie, se voit
interdit de parole ! Sanction inédite qui sera d’ailleurs levée quelques minutes plus tard.

Et si on en venait enfin aux questions sérieuses, car du Contrat Ville Métropolitain jusqu’aux pigeons qui prolifèrent allégrement, il y a matière à travailler, Avec 23 points à l’ordre du jour ! dont un sur la plan d’accessibilité des bâtiments communaux (lire l’intervention de Catherine Ravat)

Monsieur le Maire présente le Contrat Ville qui désormais, se déclinera à l’échelle de la Métropole. Jean Christophe Darne interroge sur la participation de la population et la place de Rillieux dans la prise de décisions (lire l’intervention).

De la même façon, le futur Plan Local d’Urbanisme et de l’Habitat, 2018-2028, se déclinera à l’échelle de la Métropole et devra répondre à de nombreux défis, économiques, environnementaux, sociaux….Tout en soutenant cette démarche nécessaire, Jean Christophe Darne, interpelle sur les priorités que la commune devra défendre et sur la nécessité d’organiser des débats avec la population (lire l’intervention).

Un Monsieur Tétard, passablement en forme, annonce les grands travaux prévus pour la modernisation de la médiathèque et la création de 3 salles de cinéma. Si cela ne peut que réjouir la
majorité d’entre nous, Catherine Ravat n’en rappelle pas moins que études et plans avaient été faits sous la direction de Jacky Darne, par la municipalité précédente (lire l’intervention).
Rendons à César…..

Enfin, un avant dernier rapport présente la création de « Conseils Citoyens ». « Enfin » peut-on entendre ! (lire l’intervention)
Longtemps attendus, ces Conseils Citoyens étendus désormais à toute la ville suscitent de nombreuses questions : Comment les citoyens seront-ils choisis ? Quelle sera la place des associations ? Comment se fera le choix des thématiques étudiées ? Ira t-on jusqu’à la co-construction ? A suivre donc, avec vigilance….

Et rendez-vous au prochain Conseil Municipal le 12 Novembre.

Notre Tribune d’Octobre 2015

Ecole de Vancia

ECOLE : LA MUNICIPALITE A LA HAUTEUR DES ENJEUX ?

 

 

L’école a pour mission d’élever le citoyen. Sans école, le citoyen d’une démocratie est à la merci de la première imposture venue. Elle doit permettre de faire des citoyens éclairés, qui votent en fonction du bien commun et non en fonction des privilèges à apporter à des communautés.

Et l’école doit préparer chaque citoyen à faire son devoir.
C’est un enjeu fort qui nous implique tous, enseignants, élèves, parents mais aussi tout responsable politique.
Le gouvernement actuel a fait voter une grande loi de refondation de l’école et s’est attaché à réformer le primaire et finalement le collège, reconnu comme maillon faible.

Cette réforme ne s’est pas faite sur le principe de l’économie comme les réformes mises en place par Monsieur Sarkozy. Les valeurs qui sous-tendent cette réforme, sont des valeurs d’égalité et de réussite des élèves. A Rillieux-la-Pape, elle a abouti au reclassement en REP de toutes les écoles de la Ville Nouvelle, de façon à ce qu’elles bénéficient d’organisation et de moyens adaptés à l’ampleur de la tâche dans notre ville où les difficultés sociales sont importantes.

La municipalité va-t-elle faire sa part ? Va-t-elle mettre en place ENFIN un véritable temps périscolaire pour faire des enfants, des citoyens éclairés et responsables, en lien avec les associations ? Un temps périscolaire pour TOUS les enfants. La municipalité actuelle donnera-t-elle les crédits pédagogiques nécessaires au bon fonctionnement des écoles publiques ?

Jean Christophe Darne et Catherine Ravat

Retrouvez les autres tribunes des mois précédent en cliquant ici