Notre Tribune de Mars 2015

Elus de Rillieux-la-Pape, nous sommes conscients des contrastes qui existent en France.

D’un côté, un sursaut républicain pour les citoyens qui prennent conscience de l’importance de « Liberté, égalité, fraternité », ces valeurs rappelées au fronton des monuments que l’on pensait évidentes. L’idée de laïcité est à réaffirmer afin que la pluralité des croyances et convictions continue de coexister.

D’un autre côté des citoyens dont le quotidien relève du combat pour survivre et pour lesquels ces valeurs restent à bas bruit ou cèdent le pas au communautarisme.

Notre volonté et nos propositions au sein du conseil municipal vont toujours dans le sens de réduire cet écart. Nous le disons car le dialogue permet d’avancer et de remettre les valeurs au centre de la vie publique.

Les divergences politiques font partie de la démocratie et la construisent. Le débat est nécessaire. Il est regrettable que le maire de la commune ne soit pas dans cette logique. Ni avec les habitants, ni avec les associations, ni avec les autres élus.

Lors du dernier conseil municipal Monsieur Vincendet a eu une position de fermeture et de refus de dialogue. Faut-il perturber un conseil municipal pour espérer pouvoir exprimer une idée alors que l’on a été respectueux des règles démocratiques ?

Nous  tirons la sonnette d’alarme : le maire ne peut tout imposer à son équipe, aux collaborateurs, à la population, aux associations et restreindre à l’excès l’expression de son opposition. Nous comprenons bien que la nouveauté de la tâche peut, parce que l’on maitrise moins l’histoire et les dossiers, conduire à un raidissement.

Nous allons donc prendre des initiatives pour faire re-vivre la participation citoyenne dans la commune. Rendez-vous sur www.réussir-ensemble-rillieux.fr

Jean Christophe Darne et Catherine Ravat