Subventions aux associations pour 2015 : fini les rumeurs, enfin des chiffres !

subventions

Depuis plusieurs mois, des bruits, des rumeurs, des informations contradictoires circulent dans la commune au sujet du montant des subventions aux associations.

Les deux élus municipaux de Réussir Ensemble Rillieux-La-Pape, sont destinataires des documents budgétaires de la commune. Nous pouvons donc vous informer d’après ces documents officiels.

Aussi pour répondre aux nombreuses sollicitations, nous affichons ci-dessous dès maintenant les montants des subventions en espèce votées lors du budget primitif en avril 2014 et celles qui figurent dans les annexes du budget soumis au Conseil Municipal du 26 mars 2015.

Budget 1 Budget 2

Ordre du jour du Conseil Municipal du 26 mars 2015

Le prochain Conseil Municipal aura lieu le jeudi 26 mars 2015

C’est à ce conseil municipal que sera voté le budget, acte politique le plus important d’une municipalité. Notez que le maire l’a fait inscrire en dernier point de l’ordre du jour.
En est-il si peu fier ? Craint-il à ce point le débat ?

Beaucoup de rapports reprennent des projets que nous avons-nous même initiés, par exemple la réhabilitation de l’Espace Baudelaire et de la médiathèque ou le déplacement de la crèche de La Roue. Nous les voterons donc.
Par contre, nous n’approuvons pas certains nouveaux projets tel la vente d’un terrain communale pour la réalisation d’une résidence de luxe pour retraités, à côté de la Résidence Vermeil.

Mais surtout, nous interviendrons pour dénoncer un budget qui prévoit un accroissement de 30% de l’endettement de la commune, une baisse de subvention des associations, et dans le même une augmentation sensible des dépenses de gestion courante !
Cela veut donc dire que le maire demande aux associations de faire des efforts qu’il ne s’impose pas.

La séance est publique. Nous vous invitons à venir suivre les débats en direct !

Catherine Ravat et Jean-Christophe Darne

 

Cliquer que l’image pour l’agrandir

ODJ CM mars 2015 P1 OD CM mars 2015 P2

« A plates coutures », plus qu’une pièce de théâtre, un moment d’histoire sociale et locale

A plates coutures

Jeudi 19 mars, l’Espace Baudelaire a proposé la représentation « A plates coutures ». Cette pièce de théâtre, nous a permis de revivre un combat féminin contre le licenciement.  La démarche initiée par Claudine Van Beneden (http://www.compagnienosferatu.fr/) a commencé par une collecte de paroles d’anciennes ouvrières de Lejaby. Puis ces paroles ont participé à l’écriture de la pièce par Caroline Thibault, une pièce qui fait appel à la fiction.

Quel effet sur le spectateur ? Celui d’abord de nous rafraîchir la mémoire car en tant qu’habitant de Rillieux-la-Pape, nous avons tous connu au moins une « Rasurel »,  une  « Lejaby ». Celui aussi de nous faire revivre toute la difficulté et même les souffrances liées à la perte d’un emploi, le déni du savoir-faire professionnel, la perte d’autonomie et d’utilité sociale, l’inquiétude face aux conditions matérielles.

La pièce, mieux qu’un reportage nous fait rentrer dans l’intimité de ce parcours douloureux mais vibrant d’énergie et de dignité. Bref un moment d’histoire sociale et locale. Nous ne pouvons que regretter l’absence du Maire, Monsieur Vincendet, qui a perdu l’occasion de s’informer sur l’histoire de cette commune, qu’il habite depuis si peu de temps.

Il aura l’occasion de se rattraper puisque la pièce est encore jouée le 22 mars dans le Limousin (83), le 27 mars à Beaumont (63), le 31 mars à Sainte Genis Pouilly (01), le 30 avril à Firminy (42), le 3 octobre à Brives-Charensac (43)…

L’Ecriture des Écritures par Emmanuel Chouraqui

Dimanche 8 mars, à l’Espace Baudelaire, le groupe inter-religieux SALAM PAIX SHALOM a organisé un ciné débat.

Debat interreligieux 08032015

Le film projeté « L’Ecriture des Écritures[1] » réalisé par Emmanuel Chouraqui, retrace la vie d’André Chouraqui,  jusqu’à la traduction de la bible, du coran et des livres saints des trois religions monothéistes. Rillieux-la-Pape s’inscrit dans cette longue tradition et la richesse du dialogue inter-religieux et interculturel atteste de cette réalité féconde qui permet le Mieux Vivre Ensemble.

Cette soirée a permis de rappeler que les religions ont participé à l’éclosion des valeurs humanistes à conditions que ces mêmes religions se rappellent qu’elles doivent d’abord sacrifier à la vertu de tolérance. Dans notre société, les valeurs qui ne s’affrontent pas, sont celles de la République car elles constituent ce qui est commun et partagé par tous, au-delà des croyances qui sont de la sphère privée. Ce sont ces valeurs communes qui permettent la coexistence et la cohésion d’une Nation.

Débat interreligieux
« L’humanité nouvelle n’atteindra la sagesse que lorsque sa foi en l’ETRE s’épanouira dans l’amour du divin et dans l’unité à l’Autre. » ANDRÉ CHOURAQUI

[1] Pour ceux qui n’ont pas pu assister à la projection, il est possible de joindre Emmanuel Chouraqui et de se procurer le DVD.

Décès de Claude DILAIN Témoignage de Jacky DARNE

Claude DILAIN, Sénateur et ancien Maire de Clichy-sous-Bois vient de mourir au moment même où s’ouvre le procès lié à la mort de deux jeunes électrocutés dans un transformateur. Grave événement suivi de plusieurs jours d’émeutes à Clichy mais aussi dans plusieurs villes.

J’ai connu Claude il y a 20 ans. Nous étions devenus maires la même année, lui à Clichy, moi à Rillieux-la- Pape. Nous avons travaillé ensemble dans l’association Ville et Banlieue. A la demande de Pierre BOURGUIGNON, puis de celle de Claude j’avais en charge les questions des Finances Locales.

Dans la longue vie politique que j’ai eue j’ai rencontré beaucoup de responsables, davantage intéressés par leur carrière et leur élection que par l’action pour améliorer la vie de nos concitoyens.

Heureusement il y en a d’autres. Et parmi ceux-ci Claude DILAIN était remarquable. Son engagement pour sa ville et ses habitants était empreint d’une générosité, d’une compréhension, d’une attention aux autres, d’une tolérance et d’une volonté tenace d’agir ; il imposait à tous le respect tant sa sincérité et son humanité étaient perceptibles.

Après les événements de 2005 il a écrit un livre « Chronique d’une proche banlieue ». J’en extrais juste quelques lignes afin de vous permettre de percevoir la sensibilité de Claude :

Claude DILAIN par Jacky DARNE

Claude était devenu Sénateur en 2011 (il avait alors démissionné de sa fonction de maire). Il avait conduit différents travaux et en particulier avait été rapporteur de la loi sur la Politique de la Ville promulguée l’an dernier.

Jacky DARNE

Notre Tribune de Mars 2015

Elus de Rillieux-la-Pape, nous sommes conscients des contrastes qui existent en France.

D’un côté, un sursaut républicain pour les citoyens qui prennent conscience de l’importance de « Liberté, égalité, fraternité », ces valeurs rappelées au fronton des monuments que l’on pensait évidentes. L’idée de laïcité est à réaffirmer afin que la pluralité des croyances et convictions continue de coexister.

D’un autre côté des citoyens dont le quotidien relève du combat pour survivre et pour lesquels ces valeurs restent à bas bruit ou cèdent le pas au communautarisme.

Notre volonté et nos propositions au sein du conseil municipal vont toujours dans le sens de réduire cet écart. Nous le disons car le dialogue permet d’avancer et de remettre les valeurs au centre de la vie publique.

Les divergences politiques font partie de la démocratie et la construisent. Le débat est nécessaire. Il est regrettable que le maire de la commune ne soit pas dans cette logique. Ni avec les habitants, ni avec les associations, ni avec les autres élus.

Lors du dernier conseil municipal Monsieur Vincendet a eu une position de fermeture et de refus de dialogue. Faut-il perturber un conseil municipal pour espérer pouvoir exprimer une idée alors que l’on a été respectueux des règles démocratiques ?

Nous  tirons la sonnette d’alarme : le maire ne peut tout imposer à son équipe, aux collaborateurs, à la population, aux associations et restreindre à l’excès l’expression de son opposition. Nous comprenons bien que la nouveauté de la tâche peut, parce que l’on maitrise moins l’histoire et les dossiers, conduire à un raidissement.

Nous allons donc prendre des initiatives pour faire re-vivre la participation citoyenne dans la commune. Rendez-vous sur www.réussir-ensemble-rillieux.fr

Jean Christophe Darne et Catherine Ravat

Au programme du nouvel an asiatique : immersion culturelle et reconnaissance de talents

Salle comble pour le nouvel an asiatique Ursula Moser, Jean-Chritophe Darne et Gérard Bayon trinquent pour fêter l’année de la chèvre

La communauté asiatique est particulièrement  importante à Rillieux-la-Pape. Il n’y avait rien d’étonnant à ce que l’Espace 140 fasse salle comble pour célébrer l’année de la Chèvre samedi 28 février.

Thierry Cam, Boutène Cam, et Bertrand Baccam animent depuis des années la section Rhône Alpes de l’Association des Taï de France. La fête a rassemblé largement, pas seulement des Taï ou des personnes d’origine asiatique. Au gré des mariages mixtes et des rencontres multiculturelles dont Rillieux est le terreau, l’assemblée était nombreuse et plurielle.

Cette fête a été l’occasion de faire plus ample connaissance et d’aller au-delà des simples salutations entre concitoyens.
Ainsi samedi soir, nous avons croisé Somchith Pholsena qui a été gardien de l’école du  Mont Blanc de 1997 et 2014. Nous avons appris qu’il avait co-réalisé en 1983 un film Intitulé« Coups de feu dans la plaine des jarres », ce film a été projeté pour la première fois en Europe au 21ème Festival des Cinémas d’Asie de Vesoul, le 11 février dernier. http://www.cinemas-asie.com/fr/les-films/item/113-coups-de-feu-dans-la-plaine-des-jarres.html

Somchith Pholsena 21 Festival International des cinémas d'Asie de Vesoul

Somchith Pholsena poursuit son activité de vidéaste en étant bénévole au sein de l’association Vipère au poing. Pour suivre son activité, rendez-vous sur sa page facebook (https://www.facebook.com/somchith.pholsena?fref=ts) et sur la page de vipère au poing https://www.facebook.com/aupoing?fref=ts