Retour sur le conseil municipal du 28 janvier 2014

Photo CM28012015

En début de séance, Gilbert Dandel a confirmé qu’il quittait le groupe « une ville qui vous ressemble ». Un article du journal Le progrès avait déjà donné cette information. Il se désolidarise ainsi des leaders de son ancien groupe en réaction avec leur attitude agressive et d’opposition systématique. Il souhaite avoir une expression autonome et constructive.

Nous ne pouvons qu’être d’accord avec lui.

Toutes les délibérations sont consultables sur la rubrique « Ressources documentaire ».

Nous nous sommes exprimés plus particulièrement sur :

– Les orientations budgétaires de la commune pour mettre en garde la municipalité contre la dégradation de la situation financière de la commune en 2014. Les dépenses augmentent beaucoup plus vite que les recettes. Cela se traduit par une dégradation très forte de l’autofinancement, c’est-à-dire de la capacité d’investir sans recours à l’emprunt. Pour 2015, nous avons demandé à ce que le budget montre une vraie priorité pour l’éducation, que le soutien à la vie associative soit maintenu et que les politiques d’emploi et de développement économiques soient privilégiées.

La stratégie communale de prévention de la délinquance : nous avons approuvé le principe d’élaborer un document contractuel. Le rapport reprend essentiellement des actions déjà mise en œuvre. Seules deux actions sont nouvelles, une préparée par Catherine Ravat (maison de la parentalité). La seconde action (rappel à la loi) relève de la compétence de la maison de justice. Rien d’innovant !

– L’extension de la vidéo-surveillance : nous sommes favorables à la généralisation de la vidéo-surveillance dans les centres commerciaux. Par contre nous n’approuvons pas son développement dans les autres secteurs comme les écoles primaires et le belvédère du Mont-Blanc. Cette généralisation se fait au détriment d’une présence humaine. La police municipale doit se recentrer sur des actions de proximité.

La cession à la SERL du terrain village d’entreprises du Champ du Roy : sans être opposés à cette cession, nous avons dénoncé un dossier incomplet et qui semble léser la commune. Nous avons demandé des précisions et la réouverture des négociations avec la SERL. Nous n’avons pas obtenu de réponse satisfaisante. Faites-vous votre opinion en consultant la délibération et notre intervention.

Jean-Christophe Darne et Catherine Ravat