Projet Passerelles – جسور

RER : Agir local et soutenir global.

passerelles 3

Comme d’autres familles rilliardes, trois membres de RER, Naouar Abdelhai, Stéphane Fitoussi  et Marie-Thérè Bodin ont accueilli des Israélo-palestiniens dans le cadre du projet PASSERELLES.

Ce projet mené à bien maintenant par Sharon Eskenazi et Hatem Shraiti, avait pour but de rapprocher les peuples au moyen de la danse car sur scènes les différences dialoguent sans s’affronter.

Les activités qui se sont déroulées sur toute une semaine ont culminé avec un débat public jeudi soir qui a réuni 60 personnes et une chorégraphie partagée vendredi soir au CCN. Cette initiative qui mêle juifs et musulmans permet de dépasser les conflits et d’humaniser les rapports que la guerre tente d’effacer au profit d’idéologie.

RER est une association qui s’inscrit bien sûr dans le territoire mais dont les valeurs humanistes et la lutte contre l’obscurantisme peuvent aussi s’exprimer dans un contexte plus large.

Pour en savoir plus sur le projet PASSERELLES, l’article du progrès du Dimanche 21 février « Danse sans frontière très bon bilan du projet PASSERELLES« .